la sensibilité des bloggeurs et bloggeuses


J’utilise ici le masculin pour faciliter la lecture du texte (et mon écriture!)

Les bloggeurs sont des êtres sensibles.  C’est une race à part du monde virtuel.

Les bloggeurs n’aiment pas nécessairement les réseaux sociaux (ok je fais de la projection !).  Les raisons pour lesquelles tous écrivent semblent varier d’un individu à l’autre.

Certains c’est pour se défouler, pour faire le vide du trop plein de la vie, pour d’autres c’est l’humour ou encore la dénonciation de situations que nous trouvons absurdes, injustes, irresponsables voire odieux.  Certains ont ce désir de partager leurs connaissances et leurs savoirs.

Mais les bloggeurs ce sont de petits êtres sensibles, à fleur de peau parfois; à vif sur les émotions déversées dans le vide, dans l’océan virtuel.

Nous sommes sensibles car écrire ça vient souvent des tripes.  Nous pouvons reconnaître les meilleurs billets quand on y voit justement l’âme de l’auteur qui y passe.  Quelque part, ça nous touche aussi; ça vient nous brasser une petite corde sensible.

Mais il ne faut pas oublier que nous ne sommes pas dotés d’une seule corde.  Toutes ces cordes sont le fruit de nos expériences de vie, de notre vécu, de notre éducation.

J’ai en respect presque tous les bloggeurs de la Terre.  Parce que, à quelque part, ils se livrent aux autres, ils donnent une partie de leur âme, de ce qu’ils sont et même de ce qu’ils ne sont pas mais qu’ils aimeraient être.

À l’instar des réseaux sociaux, la blogosphère c’est comme le repas gastronomique, c’est la beauté des mots dans toute son étendue, c’est l’effort de concocter un nouveau billet à chaque fois.  C’est l’effort de ceux qui viennent nous y lire plus ou moins régulièrement, ce sont des portes ouvertes à de nouveaux domaines, à de nouvelles connaissances si nous le désirons.  En gros je trouve cela noble…

Twitter et Facebook (pour ne nommer que ceux-là) c’est comme la petite vite, c’est comme une mitrailleuse automatique, c’est la loi du moindre effort, c’est le fast food du virtuel.  Et comme la majorité des gens aiment le fast food et bien ça fonctionne!  Mais gare à vous: ça fait grossir, ça fait mourir plus vite, ça rend dépendant!  Je vous dis ça comme ça moi là…..

Alors oui les bloggeurs c’est sensible parce que c’est tout le raffinement des mots, parfois à l’état brut, qui s’y retrouve; c’est une partie de soi que l’on livre à chaque fois…

Un bloggeur c’est un auteur non connu qui s’amuse à écrire; qui se perfectionne et qui espère secrètement.

Publicités

19 réflexions sur “la sensibilité des bloggeurs et bloggeuses

  1. Je suis d’accord avec toi pour les blogs…et pour twitter. Pour Facebook, je nuancerais en disant qu’il y a différentes façons de s’en servir. Tous ceux qui sont dans ma liste de Facebook sont des gens avec lesquels je tiens à garder contact : Famille éloignée, mes fils (eh oui ! c’est une autre façon de garder un canal de communication ouvert avec des ados…), anciens blogueurs avec qui j’ai des affinités, etc. C’est une façon de placotter, via le chat, quand on habite trop loin pour se voir régulièrement ou alors que le téléphone n’est pas l’option préférée de quelqu’un. J’ai mis du temps à l’apprécier, mais aujourd’hui je lui trouve des qualités indéniables, en dépit des défauts que tout le monde s’entend pour lui reconnaître. J’y ai retrouvé des amis perdus de vue, des cousines aussi, et il me permet de garder un contact autrefois difficile avec ma famille naturelle. La vie éloigne parfois les gens sans raison précise, négligence partagée, et Facebook m’a permis de retisser certains liens, ce que j’aurais cru impossible autrement. Oui vraiment, moi j’aime bien !

    1. Lionne: c’est vrai que Facebook permet de rester en contact avec certaines personnes. Mais parfois aussi je remets en question le fait d’aller retrouver nos amis d’enfance par exemple. Je l’ai fais. Un peu par curiosité pour voir ce qu’ils sont devenus. Mais nous n’avons pas pris contact pour autant. Chacun de nous avons pris des vies très différentes sinon nous aurions gardé le contact. C’est pour ça que Facebook dans certain cas, je trouve que c’est presque du voyeurisme! Mais c’est bien correct aussi… si je ne l’étais pas un peu je ne serai pas sur facebook!

  2. Twitter et Facebook (pour ne nommer que ceux-là) c’est comme la petite vite, c’est comme une mitrailleuse automatique, c’est la loi du moindre effort, c’est le fast food du virtuel

    J’aime beaucoup la comparaison! C’est faire semblant de s’intéresser à ce qui arrive dans la vie des autres, sans trop d’effort et au total toute, ça reste souvent vide!

  3. Wow! Ta réflexion est tellement belle et vraie. Un bloggeur c’est un être sensible, qui par les mots, les phrases et les textes veut être bien compris ou se livrer clairement, parfaitement. Bravo aux bloggeurs pour leur sensibilité et leur ouverture au monde!

    1. maryse: je pense qu’il y en a pour tous les goûts. Blogger ça demande aussi plus de temps (écrire un texte ce n’est pas donné à tous) tandis que les réseaux sociaux c’est peut-être un peu plus interactif dans le moment présent. Les blogues je trouve que ça peut donner des échanges plus complets. Mon avis.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s