l’attitude


On n’entend pas souvent parler de l’attitude.  Pourtant l’attitude c’est une porte d’entrée.

C’est d’abord la porte d’entrée vers les autres.  De part notre attitude nous influençons nos interactions avec les autres.

Si nous sommes agressifs, les gens risquent d’être bête avec nous.

Si nous sommes attentifs, les gens se sentiront écoutés.

Si nous sommes frustrés, nous ferons fuir les inconnus.

Si nous sommes heureux, les gens auront envie d’être en notre compagnie.

Si nous sommes tristes, nous ferons fuir les gens qui ne savent pas gérer avec la tristesse.

Si nous sommes sympathiques, les gens qui ne nous connaissent pas auront envie de nous connaître.

l’attitude c’est aussi la différence entre une bonne job ou non: 

  • quand on dit toujours oui au patron
  • quand on est toujours de bonne humeur même quand un client nous fait suer
  • quand on fait briller la hiérarchie supérieure
  • quand on complimente sans arrêt les autres au travail
  • quand on ne sait pas faire sa job mais que ce n’est pas grave parce qu’on a un sourire Colgate dans le visage

Ça compte en maudit pour avoir une promotion.

Reste à savoir si vous voulez être le petit chien du boss, sans fierté, sans respect pour ce que vous êtes…

L’attitude c’est ce qui engendre une réaction chez les autres.  Il faut parfois prendre conscience de la réaction que l’on reçoit des autres en évaluant sa propre attitude.

Je prends en exemple une situation au travail:

Je travaille avec la clientèle institutionnelle.  Normalement ça veut dire des gens qui travaillent dans une Institution, donc qui devrait avoir un minimum de jugement.

Au téléphone ma voix est claire, amicale.  J’écoute mon interlocuteur dans sa demande, son besoin.  Je confirme sa demande et lui propose une ou des solutions.  Parfois mon interlocuteur a un ton agressif, sur la défensive.  À 99.9% du temps son ton change, s’adoucit et à la fin de la conversation sa voix s’adoucit pour me remercier.

C’est là que j’ai la satisfaction de la bonne job accomplie! 

Puis il y a le 0,01% qui est un frustré chronique.  Un pince sans rire.  Un incompris.  Un malotru.  Dans ce cas là qu’est-ce que je fais ?  Rien.  Absolument rien.  Je ne dis rien (pour ne pas attiser le feu), j’acquiese et je mets son dossier en dessous de la pile bien bien loin!

Réfléchissez aux attitudes que vous avez, aux réponses que vous obtenez des autres.  Peut-être que vous verrez une différence en changeant un peu. 

C’est parfois surprenant…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s