Prendre l’avion…


Prendre l’avion.  Prendre l’avion ça fait « in ».  Prendre l’avion ça veut dire qu’on part vers une destination.  Un voyage.  Vers l’inconnu.

Aujourd’hui, prendre l’avion n’est plus un luxe comme il y a 40 ans.  Aujourd’hui presque tout le monde a déjà pris l’avion une fois dans sa vie.

La première fois que j’ai pris l’avion c’est en 1974.  Ça fait longtemps hein?  Non pas que je suis vieille (en tout cas je ne trouve pas!) mais c’est que j’ai pris l’avion pour la première fois à 2 ans. 

Papa est Français.  Il était donc normal que la grand-mère paternel puisse voir la belle blonde frisée que j’étais.  Zéro souvenir.  Papa travaillait pour une compagnie d’aviation.  Nous avions de bons tarifs pour voyager.  J’ai voyagé souvent dans ma jeunesse.  Souvent pour cette époque là.

Parfois encore aujourd’hui je prends l’avion.  Plus souvent pour un vol Montréal-Toronto.  Des vols locaux.  Pour le côté rapide.  Rien de plus.

Je déteste prendre l’avion.  Je n’ai pas peur du tout.  Je dors la nuit d’avant.  Je dors dans l’avion (sauf les fois où j’ai eu l’honneur d’avoir un enfant devant ou derrière moi – lire « propos sarcastiques » ici!).

Suis-je la seule?  D’abord voyager c’est souvent une torture pour moi.  Pas rendu là-bas.  Non.  Le voyagement tout court.  L’aéroport.  La foule qui s’y trouve.  Il y a des gens qui, parce qu’ils voyagent, pensent qu’ils sont des divas ou des bien nantis.  Aujourd’hui tout le monde peut voyager avec grosso modo 500$ (mais je ne garantie pas où vous aller vous retrouver!!!!).  Dans un aéroport tu as de tout: des arrogants, des nerveux, des monsieur-madame tout le monde, des enfants fatigués, des vieillards, des handicapés, des étudiants, des Noirs, des Jaunes, des Blancs, des Mauves, des Verts.  Tu as de TOUT.

Je viens de passer les douanes.  « Rien à déclarer? »  » Heu non rien à déclarer ».  Mes yeux gris, mes cheveux blonds ne font pas de moi une terroriste trop épeurante.  Je passe comme si de rien n’était.  Mais l’attente est parfois longue.  Parce que le gars qui est  juste en avant de moi, oui lui qui avait une longue barbe, peut-être un turban ou un teint plus doré n’a rien non plus à se reprocher, mais lui il est dans la classe cible!

Après avoir respiré 12 fois et répété dans ma tête mille mantras appris dans mes cours de yoga de l’automne dernier je conserve mon calme.

C’est maintenant l’heure de l’embarquement:

« tous les passagers qui ont leur siège de 50 à 55 veuillez vous présentez à l’embarquement »

TOUS les passagers se ruent devant l’hôtesse.

Parfois certaines se fâchent et leur répète: « non Monsieur votre banc est le no 32, vous ne passez pas ».  Et Monsieur s’obstine.  C’est là que je me dis que j’aime ma job finalement…

Moi c’est pas compliqué: je continue de lire mon roman que je me suis procuré dans le bookstore de l’aéroport.  C’est ennuyeux à mourir mais j’essaie de me convaincre que ça va être bon.  Je me lève quand ils sont sur le point de fermer la porte.  Comme ça quand je rentre dans l’avion, tante Georgette est bien installée, attachée, pris son valium et dort déjà!

Je m’assois.  Prend mon trou.  Suis les consignes, écoute distraitement les conseils de sécurité.  La boule se forme dans mon estomac.  À chaque fois.  Je n’ai pas le trac.  J’ai juste une boule comme ça qui est désagréable.

L’avion se déplace sur la piste.  Nous attendons notre tour pour le décollage.  La tour de contrôle est dans le « jus ».  10-9-8-7-6-5-4-3-2-1 on part.  Moteurs au max.  Tout brasse dans l’avion.  Personne ne parle.  Tout le monde prie.  Même les athées se mettent à prier!  Puis le nez de l’avion lève.  On décolle pour vrai.  La ville de départ devient de plus en plus petite.  Je le sais, j’ai toujours la place près du hublot.  C’est pratique pour dormir…

Dès que nous atteignons la vitesse de croisière, la boule part.  C’est comme si j’étais assise dans un train.  J’enfle un peu durant le vol.  Sensation désagréable mais je suis loin de doubler en volume!!! Je bois de l’eau.  Beaucoup d’eau.  Pour me donner une excuse pour me lever.  Pour me dégourdir les jambes jusqu’aux toilettes et attendre 15 minutes debout.

La fin du vol approche.  Il faut s’attacher.  L’atterrisage est imminent.  Je n’ai pas de boule dans l’estomac.  Pourtant je devrai car c’est souvent à l’attérissage qu’un avion se met à brûler, exploser ou autre accident malheureux!!!  Je suis positive.  J’ai une pensée pour les gens que j’aime.  Je n’ai pas peur.  Mais juste au cas.  On est jamais trop prudent.  Puis je pleure en silence.  Comme à chaque fois.

J’ai beau avoir mis 6 gommes dans ma bouche et avaler au compte-goutte des gorgées d’eau, rien n’y fait: les oreilles me bouchent.  Puis ça tire.  C’est douloureux.  Je m’ennuie de ma mère dans ces temps là.  Je voudrais qu’elle soit là pour me bercer.  Mais j’ai mal.  Mes pieds frétillent.  Je veux descendre au plus christ…

J’haïs prendre l’avion.  Si ça se trouve, un jour j’irai visiter le Vietnam.  Mais j’irai en bateau… oui en bateau mes amis!

Juste pour éviter la boule du départ et le mal d’oreille de l’attérissage.

Suis-je la seule qui n’aime pas prendre l’avion? 

Même après toutes ces années.  J’évite même l’avion Montréal-Toronto quand je peux.  De toute façon même si en train c’est plus long, au bout du compte c’est pareil car le train fait le trajet en 4 heures.  Quand je prends l’avion avec l’attente à l’aéroport, les délais de vol etc… j’ai vu des collègues arriver tard après moi qui était dans le train.

Ils ont bien ri de moi au départ…

Mais j’ai eu de la compagnie pour les voyages subséquents dans le train!!!

J’haïs l’avion.  Fallait bien que mon père y travaille toute sa vie pour que j’haïsse ça autant!

Bon vol mes amis!

Publicités

11 réflexions sur “Prendre l’avion…

  1. J’aime pas ça non plus. D’abord, si quelqu’un éternue ou tousse, t’es sûr que tout le monde va l’atrapper, parce que l’air est recyclé et mal filtré. Donc avion = rhume, quand ce n’est pas pire.

    Ensuite, je sors de là les pieds et les mains enflés, avec le plus souvent un mal de dos. Avion = aussi douleurs multiples.

  2. Wow il s’en passe des choses dans ta tête!!!

    Moi j’adore prendre l’avion, je n’ai aucun désagrément et je n’ai jamais pensée à tout ce que tu penses 🙂

      1. cindy: un merci sincère. Je vais mettre ton commentaire dans ma boîte à déprime. tu sais celle là qu’on ouvre pour se remonter le moral les jours de pluie, les jours de spm et les jours que tout va mal. oui je vais le mettre dans cette boite là!

  3. Euh…. ben moi j’adore prendre l’avion. Pas de boule ni de prière au décollage, juste toujours une impatience incroyable, et une excitation qui durait même quand je le prenais chaque semaine…

    Et toujours une pointe de regret à l’aterrissage…

    1. moi aussi j’aime l’avion , je le prend depuis l’ages de 9 mois , et j’ai toujours aimé l’ambiance de l’aéroport , le couloir avant de rentrer dans l’avion , regarder le pilote qui vous attends devant l’entrée, attacher mes ceintures !les décollages et l’atterrissage ah j’oubliais j’adore les turbulences !!!! et je regrette toujours à la fin du vol car c’est bel et bien terminé ! snif !! jusqu’au prochain !!

  4. Tout D’abort bonjour 😀

    Alors en se qui concerne mon avis sur l’avion Moi personnellement J’adort Prendre L’avion , La sentation que que j’arrive a mon aéroport d’habitude je trépine d’impatiance , pour faire enregistrer mes bagages , entre en salle d’embarquement . Puis rentre dans l’avion sa me fait une sentation positive . Quand je sent L’avion ne plus toucher terre La sentation ET juste MAGIQUE , A mes yeux . Et L’atterisage et aussi splendide on dirait une attraction a sentation La Veille ou je doit prendre L’avion il m’arrive de ne plus tenir en place et de ne pas pouvoir dormir Meme 2 jour avant 😀 … BREF tout sa pour dire que J’ADORT .

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s