Et si… je gardais tout ou jetais tout!


Pour moi le ménage du printemps dure toute l’année.  Je n’ai pas le courage de passer à travers la maison au complet pour faire le tri de tout ce que nous avons.  Bientôt viendra le temps de la super vente de garage de ma ville.  Évènement très couru car à chaque année je maudis ce samedi qui me prends 20 minutes pour aller à l’épicerie qui est à 5 minutes de chez nous. 

Je suis de celle qui aime jeter.  Vraiment.  Je n’ai pas peur de donner des vêtements que je ne porte plus.  J’ai aimé.  Ça a fait une époque de ma vie.  Je passe à autre chose. 

Mais il y a une chose que j’ai bien de la difficulté à me débarrasser: mes livres scolaires.  Je ne sais pas si vous êtes comme moi mais il est impensable pour moi de donner ou jeter mes livres d’études.  Surtout ceux du Cégep et de l’Université.  Je ne parle pas des cahiers de cours ou de syllabus.  Je parle de ces gros livres à couverture souvent rigides, ces livres imprimés par des maisons d’éditions.  Ces gros cartables aussi ou les livres de droit comme un vieux code civil (qui a probablement changé milles fois depuis!)

Je ne sais pas pourquoi.  Comme si j’avais peur, en les jetant ou les donnant, de laisser de côté tous mes acquis académiques.  Comme si c’était LA preuve que j’ai bien fais tel et tel cours.

Pourtant, qui de vous, cher lecteur, allez relire ces livres? Quand allez-vous les consulter dans le cadre de votre travail par exemple?  Ça sert à quoi de les garder?  Surtout que j’ai terminé mes études en 1996…

Est-ce le temps pour moi de faire le grand ménage de ma documentation académique?  Où gardez-vous ces livres?  Bien en vue dans la bibliothèque ou dans une grosse boîte en dessous des escaliers du sous-sol???

Publicités

7 réflexions sur “Et si… je gardais tout ou jetais tout!

  1. Je suis pareil! J’ai même mes manuels (livre de biologie et anatomie) lorsque je faisais mon dec en orthèses et prothèses….. Je suis même plus dans le domaine, mais je les garde bien au chaud dans des boîtes dans le fond de la garde-robe!

    Et non je ne les ai jamais regarder à nouveau, sinon que je les ai prêtés à ma belle-soeur pour ses cours de massothérapie…..

  2. comme je te comprend!!! Je suis pareille.. ayant étudié pour être infirmière j’ai de sacré beaux livres… qui m’ont coûté la peau des fesses aussi..
    Moi par contre j’y fais référence parfois.. pour me rafraichir la mémoire ou m’instruire sur quelque chose que j’ai vu dans la journée et dont je n’étais pas vraiment familière…
    Il y a quelques amis qui étudient présentement dans mon domaine qui m’ont demandé combien je leur vendais.. NO WAY!!! je ne les vendrai jamais.. et chaque fois que nous déménageons.. c’est toujours la boîte la plus lourde.. que mon chum doit transporter hihihi!!! 😛

    1. marilo: j’avoue que les livres de bio et de science j’aurai aussi de la difficulté à m’en débarasser. C’est que tu as surement besoin d’y retourner une fois de temps à autre… Moi en finance, les logiciels font tout pour nous. Je n’ai pas besoin de savoir la formule pour faire des calculs de ratio!!! Quoi qu’en même temps de nos jours avec Internet ou l’on peut finir par trouver l’info je me demande encore la pertinence de s’encombrer… Ton chum ne doit pas vouloir déménager souvent!!!

  3. Dernièrement j’ai retrouvé mes livres du secondaire 4 et 5. En les ouvrant, j’ai eu une grande surprise. Je ne me souvenais plus qu’à l’époque j’avais la fâcheuse habitude d’écrire des p’tites notes au sujet des garçons de ma classe qui me faisaient « triper ». Du genre : « Yves ne parle pas beaucoup, mais qu’il est sexy lorsqu’il porte ses jeans Loïs. J’aime ses longs cheveux. »

    Une époque où j’étais toujours dans le garde-robe naturellement. En relisant ses petites notes, une douzaine, certaines d’entre elles, très explicites, j’ai revis plusieurs p’tites émotions assez bizarres.

    J’ai aussi constaté à mon grand désarroi combien j’étais nul en orthographe.

    1. ti-guy: tu t’es fais de beaux souvenirs sans le savoir dans ce temps là! T’é peut-être nul en orthographe mais je suis certaine que tu es bon dans d’autres choses 😉

  4. J’étais pareille comme toi ! J’avais tout plein de boîte de livres que je gardais, l’excuse suprême – je les gardais pour ma soeur et mon frère qui me suivait et qui faisait presque les mêmes études que moi.

    Mon chum me disait à chaque année que ça ne valait pas la peine de garder ces livres là, qu’après toutes les années, je ne les avais même pas ouvert ! Lorsque mon frère (7ans plus jeune que moi!) a fini son secondaire, on m’a convaincu de jeter mes choses du secondaire. Même chose lorsqu’il a fini son cégep.

    L’an dernier, je gardais encore mes livres d’université car il n’avait pas encore fini (il n’a pas encore fini d’ailleurs!). Et mon chum m’a fait réaliser que chaque fois que je prêtais mes notes à mon frère, il ne pouvait pas les utiliser, la matière avait déjà changer et les livres était déjà passer date :-S Dire que j’étais fière de mes beaux livre presque tout neuf et de mes notes de cours en couleurs !!!

    J’ai donc jetter mes derniers livres d’école… Sauf que j’ai garder ceux qui touchent les sujets que j’utilise au travail (comptabilité et impôts) mais seulement ceux dont la théorie n’est pas changé et est encore appliquable et mes cartables d’étude pour mon examen de l’ordre professionnel. La seule restriction de mon chum – ça doit rentrer dans 1 boîte grosseur raisonnable !

    Savez-vous quoi ? Je me sens tellement mieux depuis – comme si j’avais enlever un gros poids sur mes épaules !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s