Quand on joue dans la cour des grands


Le monde urbain est un monde à part.  Le monde des affaires est un monde à part.  Le Québec c’est petit et quand on veut jouer dans la cour des grands faut être prêt(e)!

Un an à jouer à la maman ça nous fait oublier bien des choses.  Ça nous fait oublier le monde des affaires.  Le monde dans lequel je travaille.  Ça m’a fait oublier que c’est un monde féroce, compétitif.  Une vraie jungle.  Ça m’a fait réaliser que je ne suis pas prête.  Mon statut de femme est presque une tare dans ce domaine ou je dois donner le double, sinon le triple pour la même reconnaissance que mes acolytes masculins…

J’ai tout mis de côté.  J’ai cessé de suivre l’actualité financière, j’ai cessé de m’intéresser au monde des affaires.  La marche est haute pour reprendre ma place.

Je reviens sous peu à mon ancien poste.  Mon ancien poste c’est vite dit.  C’est presque une démotion.  Ce sont les absents qui paient et qui redescendent en bas de l’escalier.  Je n’en fais pas exception.  Je retourne presque à la casse départ.  Peut-être même un peu plus bas qu’il y a 8 ans quand j’avais commencé. 

Je vais me retrouver à faire la job sale, la job que le monde ont mis de côté juste pour moi à mon retour, celle que personne ne veut s’occuper parce que c’est pas assez prestigieux, c’est pas assez glorifiant aux yeux des big boss.  La job plate, le réglage de problèmes et de conflits avec un fournisseur trop chiant, ou la folle hystérique mal baisée.

C’est pour ça que je voulais regarder ailleurs.

J’ai regardé.  J’ai essayé.  J’ai échoué au premier « round ».

J’ai appris à la dure.  Mon C.V. avait beau avoir été refait d’un bout à l’autre il est périmé.  Pas d’actualité.  Pas assez attrayant.

J’avais oublié la vraie utilité du C.V. : SE VENDRE!

J’ai oublié aussi les principes de base en marketing: se vendre ça veut aussi dire SE VANTER, SE PRÉSENTER SOUS SON MEILLEUR JOUR, FAIRE MIROITER L’IRREÉL presque de SOI, un brin d’HYPOCRISIE, d’ARROGANCE, de L’AUDACE, DU COURAGE.  Faut savoir beurrer épais.  en mettre PLEIN LA VUE.  Sortir le gros « spotlight » sur soi.

Pas facile quand ça fait presque deux ans que tout tourne autour d’un enfant et non plus sur ma petite personne.

J’avais oublié qu’il y a, tout autour, une bande vorace qui veulent la même chose que moi : THE poste!

J’ai toujours pensé que mon C.V. se devait d’être concis, sans trop de détails, de flafla et d’artifices.

Je suis dans le champs.  TOTALEMENT.

Après discussion avec le chasseur de tête suite à mon refus pour une candidature d’un poste fort intéressant que je jugeais fait pour moi comme la pantoufle de ver de Cendrillon, je réalise que j’étais OUT!

Après 15 ans sur le marché du travail, avec mon expérience de travail, mon C.V. devrait contenir 3 ou 4 pages!!!  Le mien en faisait 2 avec beaucoup d’espaces entre chaque section!

Le chasseur de tête a vu dans mon descriptif, mon brouillon de C.V. un poste avec des tâches que je ne fais pas.  Il a pensé que je faisais un poste de centre d’appels!!!   Je n’ai vraiment rien contre ça.  J’ai travaillé dans un passé lointain dans un centre d’appel mais mon emploi actuel est rendu à un autre niveau.  Faut croire que ce n’est pas ce que mon C.V. dégageait!

Tout ça pour dire que notre C.V. doit laisser transparaitre ce que l’on veut que les gens s’imaginent.  Ce n’est pas avec un mot qui résume souvent mal une situation ou un état que ça peut arriver.

Je suis allée jouer dans la cour des grands.  Ça fait longtemps que je n’y avais pas été.  J’ai appris à la dure en passant peut-être à côté de quelque chose d’intéressant.  Mais comme je me plaîs souvent à dire devant la misère Humaine: « Y’a rien qui arrive pour rien » !

Et me voilà repartie à retravailler mon C.V. de tout bord tout côté.  Laissez-moi vous dire que cette fois-ci je vais sortir la grosse artillerie.  Vous en voulez des feux d’artifices??? Ça sera digne de ceux de loto-Québec à la Ronde!!!

Publicités

7 réflexions sur “Quand on joue dans la cour des grands

  1. C’est vrai que le CV est ce qui vends donc il doit être vendeur car la personne ne te voit pas pour avoir une opinion de toi !

    J’ai cru comprendre (j’ai un ami en RH!) qu’il doit être juste assez vendeur pour capter l’attention du lecteur et pas trop descriptif pour qu’il veule te rencontre… Le juste milieu n’est pas évident à obtenir car je regarde ma soeur et elle n’a eu aucun appel jusqu’à ce jour :-S

    Bonne chance dans la cours des grands ! (je me croise les doigts)!

  2. Je te trouve bonne en titi d’être dans ce domaine là ! Je suis étourdie juste à penser à travailler là-dedans.. J’imagine bien que ce doit être difficile de s’y refaire une place. Je te souhaite un gros bonne chance, c’est normal d’être rouillée au début, mais je n’ai pas peur pour toi, tu vas y arriver haut la main !

    1. Je pense que quand je vais retourner travailler je vais faire des chroniques de « blogue réalité » sur la vie au centre-ville et de la magouille des affaires dans le sens magouille à l’interne entre collegues, les boss etc… tu m’inspires Sam!

  3. Va te falloir réexaminer ton CV pour (malheureusement) apporter des changements qui pourra enfin te prévaloir LA job que tu souhaites tant…

    Parlant de CV, je connais une personne qui pourrait t’aider à le réorganiser… Bonne chance ! 😉

  4. merdeeeee…j’avais écris un super-long commentaire pis tout a planté…misère! 😦

    Bon…je disais donc, j’ai aussi constaté qu’il y a des « Modes » même dans les CVs…il y a 15 ans, on recommandait le plus court possible, voire même une seule page. Aujourd’hui, on joue plutôt dans le roman-vitae!

    Et j’oserai poser une hypothèse: Il y a de plus en plus de gens qui font des jobs totalement en dehors de leur formation initiale et surtout des jobs qui touchent à plein d’aspect et il devient nécessaire de « décrire » ce qu’on a fait et ce qu’on assumé comme mandats.

    Dans le temps, on avait juste à dire « Comptable 1986-1992 » etc…

    Maintenant, on voit des folies du genre « Technicien-adjoint département de comptabilité, finance et économie, section régionale »!!! 🙂

    Décourage-toi pas. Je suis certain que ça va se tasser! 😉

    1. franky: c’est toujours quand on écrit un beau long message que ça plante! Mes sympathies!
      d’ailleurs je niaise devant mon ordi à faire pleins d’autres choses que mon C.V. Ça me rappelle les devoirs de maths…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s