Faut pas croire que…


Depuis quelques jours j’ai mal à la gorge. Un gros virus de femme! Non sérieux ça ne file pas alors ce matin j’ai pris tout mon petit change (pour acheter des cochonneries dans des distributrices???) pour aller à la clinique.

J’arrive à la clinique à 10h. Sort la poussette, sort le sac à couche, met la coquille dans la poussette, barre les portes, ferme le coffre. J’apporte mon gros kit; il ne manque que ma tente et mon charcoal! Ça ferme à 21h je devrai avoir de la place me semble??? Ben non je me fais dire de revenir à 12h30 pour donner mon nom sur la liste de l’après-midi parce que l’avant-midi est booké!!!!

– » ??????? Heu ok » que je lui répond avec mon air de petit chien piteux même pas assez d’énergie pour chialer.

Je rebrousse chemin, débarre l’auto, ouvre la porte et installe la coquille dans sa base sur le banc arrière, ouvre le coffre, ferme la poussette, met la poussette dans le coffre. Prends le sac à couche et on repart!

Chu déjà brûlée! J’ai juste envie de pleurer (mais je ne pouvais pas parce que j’ai pas mis mon mascara waterproof pis tsé je ne voulais pas avoir l’air d’un raton laveur et ma fierté aussi!). Je ne sais pas trop ce que je veux faire. Mon ordinateur central a crashé hier soir (mon cerveau) et la prise de décision est difficile. J’aurai bien voulu que mon hom soit là pour me dire quoi faire! Pas que j’ai besoin de me faire diriger mais j’aime bien agir sans trop penser des fois.

Euréka, sur le retour du chemin je pense à mon CLSC près de chez moi. J’y vais sans trop d’espoir. La dernière fois que je m’y suis présentée un dimanche matin , enceinte avec une infection urinaire de l’enfer je me suis fais revirée de bord: pas de médecin le week-end. J’étais toute fière d’être à la porte à 7h15, y’avait pas un chat (ben oui c sur!)

On dirait que chaque fois que je vais au CLSC y’a une excuse pour pas qu’il me voit. J’essaie de ne pas prendre ça personnel tsé veut dire…

J’arrive à 11h15. Je vois sur la porte : clinique sans r-v du lundi au vendredi de midi à 16h. Je me sens chanceuse. Je crève de faim mais je vais voir quand même si je ne peux pas prendre un numéro, donner mon nom. Je veux être certaine que cette fois-ci ils ne me diront pas qu’ils n’ont pas de médecin, ou plus de locaux libres ou trop de monde ou n’importe quelle stupidité pour ne pas me voir!

Yes ils mettent les numéros à 11h30. Bien sûr tout le monde s’est lancé dessus dès que la préposée les a sortis. On aurait dit une bande de loup qui n’ont pas mangé depuis 10 jours.

Je m’installe patiemment avec mon numéro pour nous faire appeler ti-hom et moi.

Dans un coin de la salle, une femme a mis un masque médical. Un peu tout le monde la dévisage du coin de l’oeil.

Voici ce que j’entendais dans les esprits des gens:

-« elle a peut être la grippe A H1N1? »

-« si elle est contagieuse je vais peut être tombé malade de ce qu’elle a? »

-« @%$?$ qu’on fait dur avec un masque »

-« je me demande si c’est grave »

– » je ne m’assoierai pas trop proche… tsé des fois que… »

Pourtant en rentrant il y a une affiche presque aussi grosse que l’édifice qui indique : si vous avez de la fièvre et de la toux portez un masque.

Tout le monde se frottent les mains avec du germicide (communément appelé Purell) aux 10 minutes mais dans la foulée qui attend plusieurs toussent dans leur coude et attendent pas de masque, les kleenex crottés sur le bord de la manche.

Je vois l’infirmière. Elle me félicite. La femme qui portait un masque c’était moi! J’ai mis de côté la « fille fashion » en moi. Elle s’est défoulée en me disant que ça l’horripile de savoir que le monde sont dans la salle en train de tousser pis de contaminer tout le monde parce qu’ils ne mettent pas de masque.

J’avoue que c’est pas super.

Mais entre vous pis moi, aimeriez-vous mieux être assis à côté de celui ou celle qui tousse sans masque ou à côté de la personne qui a un masque?

Dorénavant je vais laisser mes préjugés de côté et je vais me faire plaisir d’être assise à côté de ceux qui ont des masques. Ce sont eux qui sont le moins suceptible de nous tranmettre leur microbes.

Finalement mon diagnostic n’a rien de grave: pas de cancer de la gorge ni des poumons, pas de grippe A H1N1, pas de grippe porcine ou autre. Une simple infection de la gorge qui devrait se résorber d’ici quelques jours. J’ai même pas de fièvre non plus donc mon organisme n’est pas en gros combat de fou.

N’empêche que j’ai mal à la gorge en titi comme j’ai rarement eu. Repos, advil et beaucoup d’eau sont au rendez-vous dans les prochains jours!

Chéri veux-tu me bichonner un ti-peu… *tousse tousse* je file pas trop!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s