Et si… je jugeais?


Nous avons tous un peu la peur du jugement des autres, de la critique, de ce que les autres vont dire et de ce que les autres vont penser.

Je me suis demandée récemment pourquoi avoir une telle peur?

Est-ce que c’est une phobie sociale? Un manque d’amour quelconque relié à notre enfance? Un désir de plaire à tous à tout prix?

Pourquoi vouloir plaire à tout le monde tout le temps? Pourquoi est-ce si important de plaire aux voisins? Qu’est-ce qu’il nous apporte notre voisin?

Connaissez-vous des gens qui ne jugent JAMAIS? Qui n’a jamais d’opinion critique?

J’ai une opinion sur tout. Y’a des choses que j’adore, d’autres que déteste. Heureusement que la Terre entière n’aime pas tout ce que j’aime car nous aurions un méchant problème d’offres et de demandes.

Il faut donc des gens quétaines, des gens moins difficiles, des gens plus perfectionnistes, des gens plus demandant, des gens plus zen, des gens différents! Sinon la paix n’existerait pas du tout dans le monde (déjà qu’on a bien de la misère avec ça !)

Des fois je critique, je me laisse aller dans mes propres opinions de goût, je JUGE le monde!

-« ah que c’est donc bien laite cette voiture là! »
-« as-tu vu ce que la fille porte là-bas? C’est épouvantable »
-« c’est vraiment beau cette maison là, j’adore l’aménagement paysager qu’ils ont fait »

La critique bonne ou mauvaise est basée sur notre propre opinion, notre propre vécu, nos goûts et nos expériences.

Alors pourquoi s’en faire avec les « qu’en dira-t-on »?

Il y a – selon moi – deux règles:

– la diplomatie: ce n’est pas nécessaire de faire de la peine à quelqu’un juste pour émettre notre opinion.

– apprendre à se remettre en question: comme personne n’a la vérité absolue et la vérité vraie (!!!) faut en prendre et en laisser des critiques des autres. Faut savoir déterminer s’il s’agit tout simplement d’un goût différent du nôtre et apprendre à se servir des critiques pour s’auto-évaluer, pour remettre en question nos façons de faire.

La critique ne peut qu’aider à nous améliorer. Il n’en tient qu’à nous de décider si nous voulons rester toujours la même personne ou prendre le meilleur de chacun pour devenir meilleur.

Bref… pourquoi je vous parle de ça aujourd’hui?

Parce que je suis de celles qui s’en fout un peu de ce que les autres en pensent. Si moi j’aime ça, que ça fait mon bonheur, que les gens autour de moi sont heureux c’est tout ce qui compte.

Pour tout le reste il y a ma MasterCard 😉

Maintenant c’est à vous de critiquer!!!

FIN

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s