La procrastination


Ces derniers jours j’avoue humblement avoir négligé mon blogue. Ce n’était pas les idées qui me manquaient car parfois dans mon lit avant de dormir je trouve des sujets que j’aimerais écrire.

Mais entre le rêve et la réalité il y a toute une marge d’espace et je ne concrétise pas la chose.

Ces temps-ci je suis la reine de la procrastination. Envie de rien faire. Je néglige ménage, devoir, nourriture pour me consacrer à ces tâches à leur plus simple expression.

Il n’y a que le travail que je continue à faire sans négligences. Peut-être que c’est là un peu le problème: j’y donne toute l’énergie disponible et je ne laisse plus de place pour le reste.

Je garde aussi une grande place pour mon chum, mon amoureux, mon copain (c’est tout cela dans le même gars – ne pas partir de rumeurs là)

Je dois dire qu’il est un amour. Attentionné, amoureux. Il me regarde comme il ne m’a jamais regardé avant. Il y a toujours une petite lumière dans ses yeux. Il fait beaucoup pour moi et me respecte dans ma procrastination! Il bricole des choses dans la maison, s’occupe de l’entretien extérieur, fais du ménage. L’homme idéal quoi!

Je prie pour que cela perdure longtemps encore. Chaque jour qui passe est comme un rêve que je ne souhaite pas se voir terminer.

C’est drôle car quand on s’est connu nous avons eu à ajuster plusieurs choses dans notre couple. On a même failli se laisser et nous avions pris une semaine de réflexion chacun de notre côté. Souvent dans les couples ça commence sur les petits nuages et au fil des ans ça se détériore un petit peu chaque année. Nous c’est le contraire; plus nous sommes ensembles, plus on s’apprécie. Plus on se connaît et plus on se respecte et on admire ce que l’autre nous apporte. J’ai trouvé mon bonheur. Il n’existe pas à cause de lui. Il existe avec lui. C’est différent car nous nous laissons une liberté, une indépendance qui est indispensable à chacun.

J’apprécie nos moments fusionnels et j’apprécie mes moments sans lui.

Il n’y a pas de bonheur parfait. Il n’y a pas de vie parfaite. J’ai eu des moments plus heureux au travail. Des moments plus enivrants. Mais ma vie de couple était moins agréable. Et voilà que ma vie de couple est en rose bonbon et mon milieu de travail une frustration de tous ses instants. Ce ne sont pas tous mes collègues qui me font des misères. Dans l’ensemble je me sens appréciée par la grande majorité. Mais j’ai un gros nuage noir qui se limite à quelques personnes pour m’en faire voir de toutes les couleurs; et ce nuage se fait un plaisir de passer dans ma journée, semaine après semaine. Je pratique la respiration yogique, les pensées positives, les mots doux du dalai lama… mais une rancune persiste malgré moi.

Je mets tout cela de côté car déjà j’entame ma 12ième semaine de grossesse. Jeudi prochain je fais une échographie pour la clarté nucale. J’ai hâte car je serai rassurée jusqu’à la 20ième semaine. En fait je crois que l’on ne puisse pas vraiment être rassurée; seul le jour ou on voit notre poupon naître et que tout va bien il y a une assurance véritable… mais d’autres soucis de parents en vue!

Bon fini le parler pour parler…

Ne trouvez-vous pas que souvent dans la vie, quand un aspect va bien l’autre tire de la patte?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s